Les Avant-Gardes

Index par termes liés

Mots clefs

  • avant-garde
  • surréalisme
  • collage
  • paysage
  • lampe
  • romantisme
  • influence
  • vêtement
  • poésie
  • illustration
  • carte europe
    • origineOrigine géographique
    • circulationAires de circulation
    • conservationLieu de conservation actuel
    zoom-carte

    Les fiches les plus recommandées sont :

    Ni cygne ni lune

    Cerminova, Marie

    Nom

    1936

    Style

    Ni cygne, ni lune, collage de Toyen dont l'original est conservé à la Galerie nationale de Prague fut réalisé en 1936 pour illustrer un recueil de textes en hommage au poète tchécoslovaque Karel Hynek Mácha (1810-1836), dont il reprend le titre(en langue tchèque Ani Labut', ani luna). On y voit un bustier vide blanc-rose flottant à la surface d'un lac alpestre au-dessus duquel se dressent de somptueuses montagnes couronnant une vaste forêt. Quelques rochers ceignent le lac. Sur le plus grand d'entre-eux se dresse une énorme lampe à huile dominant la scène tel un personnage. Une atmosphère d'étrangeté ressort de cette curieuse association, amplifiée par le caractère nocturne de la scène que lui donne sa tonalité monochrome.
    Le bustier ainsi que la lampe sont des éléments rapportés sur un paysage montagneux gravé qui sert de fond et de support à la composition. En effet, la légère bordure blanche, visible autour des deux objets montre clairement que ces deux images proviennent d'autres sources imprimées, dont elles ont été découpées avant d’être collées.
    La technique utilisée est celle dont se servit quelques années plus tôt l'artiste surréaliste allemand vivant en France Max Ernst dans La femme 100 têtes : des collages réalisés à partir de xylographies du XIXe siècle d'esprit romantique – qui bien souvent constituent le fond du collage – associées à d'autres images issues de revues contemporaines. Bien que Toyen et son compagnon Jindřich Štyrský aient habitués depuis les années 1920 à la pratique du collage, notamment par leur activité au sein du mouvement d'avant-garde tchécoslovaque Devestil (cf. J. Štyrský, Illustration pour une couverture de Fantômas), le style utilisé dans Ni cygne, ni lune s'apparente à celui du Surréalisme et de son précepte central de « hasard objectif ». Le bustier vide flottant à la surface du lac crée une ambiguïté qui confine à l'irrationnel. Le thème du vêtement figuré seul en absence du corps qu'il est censé couvrir est par ailleurs un thème que reprendra souvent Toyen et que l’on trouve aussi dans certaines œuvres de Magritte. La présence monumentale de la lampe à huile ajoute à cette dimension onirique. La lecture de ces deux objets est conditionnée par la structure de l'arrière-plan comme bien souvent dans ce type de réalisation, le paysage de montagne appuyant le caractère poétique de l'œuvre et auquel fait écho son nom.

    Ni cygne ni lune fut publié à Prague en 1936, année d'apogée du Surréalisme tchécoslovaque dont Toyen, de son vrai nom Marie Cermoniva, fut l'un des membres les plus actifs et influents. Publié grâce à Vitezlav Nezval, grande personnalité du mouvement, ce livre réunissait des textes à la mémoire du poète. Mácha était alors une figure majeure de la littérature tchèque. Son œuvre protéiforme – poésie (cf. le célèbre poème tragique Mai), romans, pièces de théâtre – inspiré de Byron et Shakespeare fut stoppé par sa mort prématurée. A l'image des surréalistes français qui voyaient en Lautréamont une référence de première importance, la jeune avant-garde tchèque des années 1930 trouvait dans l'écriture tragique de Mácha un modèle qui – bien que lointain – évoquant une filiation qui légitimerait leur propre création. Le recueil réunit ainsi les hommages de nombreux acteurs du mouvement, avec des textes de Teige et Nezval ou les collages de Toyen et Štyrský.
    Les thèmes traités par Mácha – l'érotisme, le désir, la solitude, la mort – font résonner les préoccupations de chez Toyen ; le collage Ni cygne, ni lune mêle ces différents sujets, entre esprit romantique et surréaliste.
    Comme de nombreux de peintres surréalistes avant tout connus pour leur œuvre pictural, Toyen porta une grande attention à l’illustration. De nombreux cycles de dessins ponctuent sa carrière et elle fut tout au long de sa vie sollicitée pour orner de ses créations revues et œuvres littéraires. Outre Ni cygne, ni lune, elle produisit dans ces mêmes années 1930 un ensemble de dessins pour une édition tchèque de la Justine du Marquis de Sade ainsi que des collages pour une couverture des Vases communicants de son ami André Breton ou encore pour Chaîne du bonheur, écrit par Vitezlav Nezval.

    BB

    Fiches Liées :